« Du rire potache à la jubilation philosophique », c'est l'essentiel de ma participation à ce livre collectif . La philosophie, austère ? En tous cas pas en Terminale. Avec mes élèves, nous montrons au contraire que nous y avons souvent ri ! Mais, après le rire potache, nous sommes arrivés à la définition du vrai rire philosophique : non plus celui, rire « social », qui réclame un agent extérieur (le quidam qui chute dans la rue, une blague un peu salace, etc...) mais celui, plus « métaphysique » certes, où le rire se fait jubilation, celle d'avoir imité Dieu s'il existe, bonheur de la rencontre avec le vrai et, n'ayons pas peur des mots, avec l'Etre.